RÉÉDUCATION PÉRINÉALE ET PELVIENNE: 5 FAUSSES CROYANCES

Rééducation périnéale et pelvienne : 5 fausses croyances

La rééducation périnéale et pelvienne est une approche qui traite des dysfonctions du plancher pelvien comme l’incontinence, la descente d’organe, certains troubles de la sexualité ou encore les douleurs des régions pelvi-périnéale, ano-rectale et de la ceinture lombo-pelvienne.

Marie-Christine Trahan, physiothérapeute, pratique la rééducation périnéale et pelvienne depuis cinq ans. Dans cet article, elle nous livre les cinq fausses croyances qu’elle entend le plus souvent dans le cadre de sa profession.

Le plancher pelvien: qu’est-ce que c’est?

Le plancher pelvien est le groupe de muscles qui se situe à la base du bassin. Il supporte les organes pelviens et il permet de refermer les orifices comme l’urètre et l’anus afin de retenir l’urine, les selles et les gaz. Cependant, sa fonction ne se limite pas à cela. Il sert également à stabiliser le bassin auquel sont rattachés la colonne vertébrale et les membres inférieurs. Il occupe donc un rôle central dans le maintien d’une bonne posture.

La rééducation périnéale et pelvienne n’est pas efficace pour les personnes âgées.

Faux

Les personnes âgées souffrant d’un problème lié au plancher pelvien, comme de l’incontinence (urinaire ou fécale) ou encore une descente d’organe, ont tendance à se dire « je suis trop veille pour cela, ce ne sera pas efficace ».

Pourtant, il n’est jamais trop tard pour commencer à faire de la rééducation périnéale. Même si vos problèmes existent depuis longtemps ou que votre accouchement date de plusieurs années, la rééducation périnéale sera souvent efficace pour améliorer votre quotidien.

Les hommes ne peuvent pas faire de rééducation périnéale, car ils n’ont pas de périnée.

Faux

La rééducation périnéale et pelvienne s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes. Contrairement à certaines croyances l’homme a un périnée et un plancher pelvien. Le plancher pelvien de l’homme prend son origine au pubis, entoure la base du pénis et de l’anus et va jusqu’au coccyx. Il assure la continence des urines, des selles et des gaz, le support pelvien et la stabilisation lombo-pelvienne tout en participant à la fonction sexuelle. L’homme peut donc souffrir de problèmes associés au plancher pelvien comme l’incontinence ou les douleurs périnéales.

La technique du « stop pipi » est recommandée pour renforcer mon plancher pelvien.

Faux

Certaines personnes pensent que le fait de retenir plusieurs fois l’urine pendant son évacuation constitue un exercice efficace pour entraîner le plancher pelvien. Malheureusement, cette pratique peut provoquer des infections urinaires.

En effet, lorsque le plancher pelvien se contracte, cela peut empêcher la vessie de se vider correctement. L’urine qui reste dans la vessie devient un milieu propice à la prolifération bactérienne entrainant des infections urinaires. De plus, si la vidange est incomplète, la miction suivante sera plus rapprochée, ce qui n’est pas forcément un avantage. Cet exercice est donc à éviter.

Tout le monde devrait faire des exercices de Kegel pour renforcer son plancher pelvien.

Faux

Les exercices de Kegel sont une série d’exercices permettant de renforcer les muscles du périnée. Bien qu’ils soient reconnus pour être très efficaces pour de nombreux problèmes, ils peuvent s’avérer inappropriés pour certaines personnes.

Pour les personnes qui souffrent de tension de la région pelvienne au repos (hypertonique), les objectifs de traitement sont différents. Il est démontré que ces patients ont une faiblesse et un manque d’endurance du plancher pelvien. Il leur faut donc apprendre à relâcher pour savoir contracter et apprendre à contracter pour savoir relâcher. On recherche alors une normalisation, un équilibre. De plus, ces patients perdent souvent les contractions réflexes à l’effort (toux, éternuement, levé de charges, sauts) et il est donc important de travailler cet aspect. Les exercices de Kegel devront donc être utilisés différemment en fonction du problème à régler.

Les exercices de Kegel sont faciles à réaliser et peuvent être effectués par tous.

Faux

Même si les exercices de Kegel sont reconnus pour leur efficacité en matière de renforcement du plancher pelvien, ce ne sont pas des exercices magiques. Pour qu’ils soient efficaces, ils doivent être maîtrisés par la personne, mais aussi adaptés à sa condition. Ainsi, de nombreuses femmes ne savent pas comment bien réaliser ces exercices et il peut arriver qu’elles ne les exécutent pas bien (elles poussent au lieu de remonter, elles compensent avec un autre muscle, etc.).

On estime qu’environ une femme sur deux ne fait pas bien ses exercices de Kegel. En plus de décourager certaines femmes qui ne voient pas leur situation s’améliorer, la mauvaise exécution de ces exercices peut aussi contribuer à empirer la situation.

Les exercices de Kegel ne sont pas faciles à réaliser et il n’y a pas de honte à demander le soutien d’un médecin ou d’un professionnel de la physiothérapie pour vous aider à les exécuter correctement. Le professionnel de la physiothérapie pourra vous orienter sur la façon de faire vos exercices, mais aussi vous donner des indications sur la fréquence d’exécution qui correspond à votre situation (combien de temps tenir, combien de fois par jour, dans quelle position, etc.).

La rééducation périnéale et pelvienne vous intéresse?

Visionnez la vidéo de la physiothérapeute Chantal Dumoulin pour en apprendre davantage sur le sujet.

Si vous souhaitez consulter un professionnel de la physiothérapie qui pratique la rééducation périnéale et pelvienne, consultez notre répertoire en ligne.

Marie-Christine Trahan travaille depuis cinq ans en rééducation périnéale. Elle s’est également impliquée dans plusieurs projets de recherche associés aux problématiques du plancher pelvien et a collaboré avec Chantale Dumoulin et Mélanie Morin. Elle a enseigné en France à l’école internationale de rééducation du plancher pelvien.


Retour à tous les articles »


Veuillez noter que les informations proposées dans cet article représentent les opinions de professionnels de la physiothérapie reconnus pour leur expérience et leurs compétences dans le domaine. Ces propos ne doivent cependant pas être considérés comme une position officielle de l’Ordre sur un sujet donné.

Si vous souhaitez participer à la réalisation d’un de nos prochains articles de blogue, nous vous invitons à nous écrire à communications@oppq.qc.ca.

 

RÉÉDUCATION PÉRINÉALE ET PELVIENNE : 5 FAUSSES CROYANCES