Arthrographie distensive et cortisonée (capsulite)

Sous fluoroscopie, après anesthésie locale de la peau et du trajet de la fine aiguille vers l’articulation, le radiologiste procède à la distension de la membrane articulaire (capsule) en injectant un volume de liquide dans celle-ci.

Liquides utilisés :

  • Anesthésique (Xylocaïne, Marcaïne)
  • Anti-inflammatoire (Cortisone)
  • Contraste iodé
  • Salin physiologique (s’il y a contexte d’allergie à l’iode)

Lors de la distension, selon la résistance perçue, le radiologiste confirme la sévérité de la capsulite et note la capacité articulaire.  Il est donc possible qu’une 2e et même une 3e distension soient suggérées, ou soient déjà prescrites par votre médecin.  La suite du traitement est de 4 à 6 semaines après la 1iere arthrographie distensive.

                   

Site d’injection pour une arthrographie distensive

                              

Référence :  www.radiologielaennec.com

ARTHROGRAPHIE DISTENSIVE ET CORTISONÉE (CAPSULITE)