BLESSURES AU GENOU

www.physiotherapy.ca

 

            N’importe qui peut être victime d’une blessure au genou : un athlète professionnel, un adepte de la mise en forme les fins de semaine ou simplement une personnes aux journées chargées. L’articulation du genou est particulière car elle supporte tout le poids du corps tout en assurant souplesse et mobilité. Elle se constitue du fémur, du tibia et de la rotule, le tout maintenu ensemble par des muscles, des ligaments et des tendons. Cette structure expose le genou à des risques de blessures causées par des mouvements brusques, l’usure et des déchirures répétées.

 

QU’EST-CE QUI PROVOQUE LES BLESSURES AU GENOU?

 

·        Blessure aux ligaments – Les ligaments sont des bandes de tissu résistant qui maintiennent en place l’articulation du genou. Un surétirement peut provoquer de déchirures dans les fibres des ligaments et des saignements dans les tissus avoisinants, ce qui cause de la douleur et une sensation de faiblesse. Des déchirures importantes peuvent nécessiter une chirurgie.

·        Déchirures du cartilage – Le cartilage contribue également à stabiliser et à protéger l’articulation du genou. La pression provoquée par les torsions au cours de sports avec transferts de poids sur le genou comme le squash peut déchirer le cartilage, ce qui provoque de la douleur, de l’enflure et le blocage de l’articulation du genou.

·        Tendon froissé – Les tendons sont comme des cordes qui rattachent les muscles aux os. Le tendon rotulien rattache la rotule au tibia. La tendinite rotulienne est une inflammation du tendon rotulien. C’est une blessure par surmenage généralement causée par les sauts répétés, au ballon panier, par exemple.

·        Syndrome fémoro-patellaire – Une friction excessive entre les surfaces de l’articulation fémoro-patellaire (rotule) et le fémur (cuisse) peut provoquer de la douleur au genou. Celle-ci peut avoir plusieurs causes et doit être évaluée par votre physiothérapeute.

 

Les blessures au genou peuvent être causées par un traumatisme, comme un accident, une chute ou même une augmentation soudaine de vos activités quotidiennes. D’autres blessures peuvent se développer avec le temps en raison de facteurs tels que des problèmes structurels de l’articulation même, des méthodes ou des techniques d’entraînement athlétique incorrectes ou un mauvais équipement.

 

·        Chaussures – une nouvelle paire de chaussures de sport ou le passage de souliers plats à des souliers à talons hauts peuvent affecter votre façon de marcher et, par conséquent, imposer une fatigue des muscles et des tendons entourant l’articulation du genou.

·        Fréquence et intensité de vos activités habituelles – tout changement comme faire du jogging ou jouer au tennis sur une nouvelle surface peut affecter l’articulation du genou. Par exemple, simplement passer d’un court en terre battue à un court à surface dure pour exercer un sport peut augmenter la fatigue sur les genoux et accroître les risques de blessures.

·        Compensation pour une autre blessure – Une ampoule au pied, par exemple, peut vous faire modifier votre manière de marcher afin de réduire la douleur, ce qui fatigue les genoux.

 

TRAITER LES DOULEURS AU GENOU

 

            Les physiothérapeutes travaillent en étroite collaboration avec les médecins, les chirurgiens et les spécialistes du sport afin de prodiguer des soins efficaces et de favoriser la guérison. Un physiothérapeute va évaluer votre genou afin d’identifier l’origine du problème et de développer un programme de traitements individualisé.

En fonction du type et de la gravité de la blessure, le programme peut comprendre :

 

·        L’application de glace pour maîtriser l’enflure;

·        Des exercices d’étirement pour retrouver la souplesse autour de l’articulation. Les étirements les plus fréquents sont ceux des muscles ischio-jambiers, des quadriceps, des muscles gastrocnémiens, de la bandelette de Maissiat, de l’aine (adducteurs de la hanche), des muscles fléchisseurs de la hanche et des muscles fessiers; et

·        De l’entraînement en force musculaire pour développer les muscles – Si vous êtes membre d’une équipe sportive, le physiothérapeute voudra probablement travailler avec votre entraîneur pour vous assurer un retour au jeu sécuritaire. Les exercices de musculation varient en fonction de la blessure, mais peuvent concerner les quadriceps, les muscles ischio-jambiers, les adducteurs de la hanche et les abducteurs.

 

LE RETOUR A VOS ACTIVITÉS

 

            Un physiothérapeute peut vous donner un programme qui vous permettra d’éviter de vous blesser à nouveau en retournant à vos activités normales. Un élément essentiel de ce programme est le retour graduel à votre niveau d’activité habituel. Ne tentez pas d’en faire trop, trop tôt. Après une pause dans votre programme ou activités habituelles, que ce soit en raison d’une maladie, d’un accident, du caractère saisonnier de l’activité ou même de vacances, vous ne pouvez retourner à cette activité avec la même intensité. Retrouvez plutôt graduellement votre niveau d’activité habituel.

            Un autre élément du programme de réadaptation est la restauration de l’équilibre et de la coordination. Une blessure au genou implique plus que des blessures aux tissus mous. Elle affecte aussi les minuscules récepteurs des muscles, des ligaments et des tendons qui vous informent de la position du genou. Ces récepteurs envoient des signaux pour corriger l’équilibre ou mieux répartir le poids. Lorsque ces récepteurs sont endommagés, ces messages sont bloqués et vous courez plus de risques de trébucher ou de vous tordre la cheville. Votre physiothérapeute vous proposera un programme d’exercices qui inclura un réentraînement des récepteurs à mesure que vous renforcez les muscles entourant les tissus endommagés.

L’association canadienne de physiothérapie (ACP) recommande le programme en cinq points sur la mobilité pour prévenir les blessures au genou :

 

·        Étirez-vous – avant, pendant et après une activité. L’étirement, comme échauffement, comme pause durant une activité répétitive ou comme moyen de récupération, vous aide à bouger aisément, garde vos muscles souples et détendus, assure la mobilité de vos articulations et réduit les élongations et les blessures musculaires.

·        Bougez aujourd’hui en prévision de demain! – Bougez. Bougez tout le temps. En toute saison. Toute votre vie. Maintenez une bonne forme physique générale et la force des membres inférieurs.

·        Additionnez les minutes : Objectif une heure! – Pour améliorer votre mobilité, planifiez tout au long de la journée des activités qui vous feront bouger durant au moins dix minutes. Pour maintenir votre mobilité, faites compter chaque mouvement : additionnez tout ce que vous faites dans une journée et visez au moins une heure de mouvement par jour.

·        Réduisez la fatigue : - Variez vos activités et utilisez les principes d’ergonomie pour obtenir un développement musculaire équilibré. Par exemple, ne tordez pas le tronc en premier pour vous tourner; orientez plutôt les pieds dans la direction où vous voulez aller et laissez le corps suivre.

·        Consultez un physiothérapeute :  - Les physiothérapeutes sont des professionnels de la santé qui aident les personnes de tout âge et de tout style de vie à augmenter et à maintenir leur mobilité physique et leur vie active. Leurs connaissances pratiques et leur compréhension du mouvement leur permettent d’augmenter votre mobilité, de soulager la douleur, d’augmenter votre et d’améliorer votre équilibre et votre santé cardiovasculaire. Les physiothérapeutes ne se contentent pas de soigner les blessures, ils peuvent également vous enseigner comment prévenir l’apparition de la douleur ou les blessures pouvant restreindre vos activités.

 

OÙ PUIS-JE TROUVER UN PHYSIOTHÉRAPEUTE?

La recherche d’un physiothérapeute varie d’une province à l’autre. Voici quelques suggestions :

·        Consultez les pages jaunes pour obtenir une liste des physiothérapeutes et des cliniques de physiothérapie de votre région. Vous pouvez prendre rendez-vous directement avec un physiothérapeute partout au Canada.

·        Demandez une recommandation à votre médecin de famille. Même si une référence médicale n’est pas nécessaire, votre médecin peut vous recommander un physiothérapeute spécialisé pour votre condition. De plus, même si plusieurs services de physiothérapie sont remboursés par les régimes provinciaux d’assurance-maladie, les Régimes d’indemnisation des victimes d’accidents du travail et les assurances privées, certaines polices d’assurance exigent une référence médicale pour le remboursement.

·        Visitez le site Web de l’Association Canadienne de physiothérapie, au www.physiotherapy.ca, pour accéder à notre répertoire de physiothérapeute et obtenir plus d’information sur la physiothérapie. Le site Web de l’ACP peut aussi vous diriger vers d’autres ressources vous permettant de trouver un physiothérapeute dans les branches provinciales de l’Association et les collèges de régulation.

BLESSURES AU GENOU