Source : Chantal Ducasse, MD

Médecine Sport – 17 octobre 2001

Page : 9

 

 

Conseils aux patients

 

L’entorse de la cheville

 

L’entorse de la cheville, communément appelés «foulure de la cheville», est responsable de l’étirement ou de la déchirure d’un ou de plusieurs ligaments. Plus souvent qu’autrement, ce sont les ligaments externes de la cheville qui sont touchés, et ce, dans le cas où le pied tourne vers l’extérieur.

 

            Les entorses de la cheville sont classées selon les critères suivants :

 

®    Grade I

§         Léger étirement ligamentaire sans déchirure.

§         Peu d’enflure.

§         Le patient peut marcher.

§         Retour aux activités normales en moins de deux semaines.

 

®    Grade II

§         Déchirure partielle ou complète d’au moins un ligament.

§         Enflure modérée et coloration bleutée sur la surface externe du pied

§         Difficulté à marcher sur le pied blessé, ce qui dure parfois jusqu’à 10 jours

§         Instabilité ligamentaire légère.

§         Le retour à toutes les activités prend en général entre trois et six semaines.

 

®    Grade III

§         Déchirure complète des ligaments de la cheville.

§         Enflure importante et coloration bleutée du pied.

§         Le patient ne peut absolument pas marcher.

§         Très grande instabilité ligamentaire.

§         La reprise des activités peut prendre plus de six semaines.

§         Le patient doit voir un orthopédiste.

 

Les facteurs prédisposants

 

  • Le fait de courir sur une surface inégale.
  • Une faiblesse des muscles entourant la cheville.
  • Le fait d’avoir déjà eu une entorse.
  • Le fait de pratiquer des sports comportant beaucoup de sauts.
  • Le port de souliers non appropriés.

 

 

L’entorse est plus sévère si :

 

  • Vous en tendez un «pop» lors du traumatisme.
  • La cheville grossit rapidement après l’entorse.
  • Votre cheville devient bleue (déchirure ligamentaire).
  • Vous être incapable de marcher sur vos deux pieds.

 

Ne soyez pas surpris si votre médecin ne vous fait pas automatiquement une radiographie de la cheville lors de votre visite. Les médecins ont des critères très précis à respecter pour justifier des radiographies de la cheville, car ces tests nécessitent tout de même une certaine quantité de radiations qui peuvent être néfastes pour la santé lorsque ces tests ne sont pas utilisés à bon escient. Faites confiance à votre médecin.

 

Les trois phases du traitement de l’entorse

 

La première phase : diminution de l’inflammation

 

Protection

Repos

Ice (glace)

Compression

Élévation

Médication

 

La protection se fait grâce à des béquilles au besoin et/ou grâce à une orthèse de cheville lorsque vous souhaitez reprendre vos activités le plus vite possible sans risquer de vous blesser à nouveau. Le repos est de mise dès que vous sentez la moindre douleur lors du retour à la marche. Il faut d’ailleurs  se reposer davantage au cours des 48 premières heures qui suivent la blessure. Appliquez de la glace 15 minutes toutes les deux heures, et ce, pendant 48 à 72 heures. La glace est le meilleur anti-inflammatoire qui existe. Vous pouvez utiliser à cette fin un sac de petits poids congelés et l’appliquer sur la région enflée et douloureuse. Appliquez la glace dès que possible après l’entorse. La compression requiert que vous posiez un petit «beignet en fer à cheval» (horse shoe pad) de tissu ou de feutre autour de la malléole avant d’appliquer le bandage élastique, sinon l’enflure s’accumulera là où on ne le veut pas : autour de la malléole. L’élévation du membre blessé (au-dessus de la hauteur du cœur) sert à diminuer l’œdème/l’enflure. Faites-le le plus souvent possible tant qu’il y a de l’œdème. En ce qui concerne les médicaments, vous pouvez prendre des anti-inflammatoires (Advil, Viox…) si la douleur est trop vive lors du traumatisme.

 

La deuxième phase : réadaptation

 

La réadaptation se fait dès que l’enflure et la douleur ont diminué. Elle se fait en physiothérapie ou par des exercices donnés par votre médecin. La réadaptation à ce stade-ci est orientée vers la récupération de l’amplitude articulaire et de la force musculaire.

 

La troisième phase : reprise des activités normales

 

Cette phase finale commence lorsqu’on a traversé les deux autres avec succès. Votre thérapeute ou votre médecin vous fera faire des exercices progressifs jusqu’à ce que vous soyez apte à reprendre vos activités régulières.

 

Enfin, dans des sports qui impliquent des sauts ou de la course, certains sportifs devront porter pendant quelque temps une orthèse de la cheville à titre de protection afin d’éviter une récidive d’entorse.

L'ENTORSE DE LA CHEVILLE